Thé vert et fer, un mauvais mélange?

Le thé vert est renommé pour ses nombreux bienfaits sur la santé, principalement pour les anti-oxydants qu’il contient. Cependant, des recherches sur les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) ont été menées sur des souris en laboratoire, qui suggèrent que la consommation de thé vert en parallèle avec l’ingestion de fer réduit considérablement les bienfaits du thé vert.

Si vous consommez du thé vert juste après avoir mangé un repas riche en fer, le composant principal du thé va se lier au fer et perdre ses propriétés anti-oxydantes. Pour profiter pleinement des bienfaits du thé vert,  il est préférable d’éviter d’en boire avant ou après un repas riche en fer. Les aliments riches en fer regroupent par exemple la viande rouge, les légumes verts foncés tels que l’épinard et le choux. D’après les études réalisées sur le sujet, il n’y aucune différence selon que le fer provient d’aliments ou de suppléments vitaminés.

Le composant du thé vert, l’EGCG, également appelé gallate d’épigallocatéchine, inhibe le comportement de l’enzyme myeloperoxidase, une enzyme pro-inflammatoire libérée par les globules blancs lors d’une inflammation. L’inactivation de la myéloperoxydase par EGCG peut être bénéfique pour atténuer les poussées de MICI. Mais lorsque l’EGCG et le fer sont consommés simultanément, l’EGCG lié au fer perd sa capacité à inhiber la myéloperoxydase.

Pour rendre les choses encore plus compliquées, les chercheurs ont découvert que l’EGCG peut aussi être désactivé par une protéine hôte qui est très présente lors d’inflammations. Les chercheurs ont publié les résultats de leur recherche dans l’American Journal of Pathology.

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin sont caractérisées par l’inflammation chronique du tube digestif, qui se traduit par une diarrhée sanglante, des douleurs, de la fatigue, de la perte de poids et d’autres symptômes encore, tel qu’une carence en fer (anémie). Il est fréquent pour les patients atteints de MICI de se faire prescrire des suppléments en fer. Dans de tels cas, l’apport de thé vert et de suppléments de fer en même temps serait contre-productif, car les deux nutriments se lieront.

Il est important que les patients atteints de MICI qui prennent à la fois des suppléments de fer et du thé vert sachent que ces deux nutriments s’affectent l’un l’autre. Cette information peut être très utile pour les personnes consommant du thé vert pour ses bienfaits sur la santé, ainsi que pour les gens qui le consomment dans le cadre d’un traitement spécifique.

Les bienfaits du thé vert dépendent de la biodisponibilité des composants actifs du thé”, a déclaré Beng San Yeoh, étudiant diplômé en immunologie et maladies infectieuses et premier auteur de l’étude. “Ce n’est pas seulement une question de ce que nous mangeons, mais aussi de quand nous mangeons et de ce que nous mangeons avec.”

Thé vert et fer, un mauvais mélange?

Ecrit par Bienfaits Nature Temps de lecture: 2 min